Le procureur lié aux accusations de l’évadé en cavale a été muté

suite de cette affaire

Un procureur provincial accusé par le détenu évadé et en fuite Chaowalit Thongduang d’avoir contribué à soustraire un suspect trafiquant de drogue à la police a été transféré au Bureau du procureur général (OAG) dans l’attente d’une enquête.

Le porte-parole du MPC, Prayuth Phetkhun, a déclaré jeudi que le procureur général avait signé une ordonnance transférant le procureur Phongphiphat Kerdthep du bureau du procureur provincial de Songkhla dans un placard pendant l’enquête.

Le détenu en fuite Chaowalit, alias Sia Paeng Nanod, a récemment publié des vidéos en ligne accusant un procureur identifié par la lettre de l’alphabet thaï « Bor » et six autres personnes d’être impliqués dans un complot visant à récupérer Sitthidet, alias Jaruad, qui avait été arrêté par la police de la province de Phatthalung en 2019. On devine que ce Sitthidet est toujours en liberté.

Dans les vidéos, Chaowalit, 37 ans, affirme avoir été traité injustement et être le bouc émissaire malgré les nombreux autres suspects dans cette affaire.

Le porte-parole du MPC a déclaré que le transfert du procureur accusé n’impliquait pas forcément sa culpabilité mais avait été effectué pour garantir la transparence de l’enquête et maintenir la confiance du public.

La commission d’enquête examinera également les affirmations du fugitif selon lesquelles certains procureurs lui auraient demandé 500 000 bahts en échange de l’abandon des poursuites contre lui, a déclaré M. Prayuth.

Le 22 octobre, Chaowalit s’est évadé de son lit d’hôpital à Nakhon Si Thammarat après y avoir été emmené de la prison provinciale pour des soins dentaires et a depuis échappé à sa capture. Il a bénéficié de moult complicités donc celles de matons. Près de 10 personnes ont été arrêtées.

Il purgeait une peine de 20 ans et six mois à la prison de Nakhon Si Thammarat pour tentative de meurtre liée à une attaque à main armée contre la police le 2 septembre 2019 à Phatthalung.

Bien qu’acculé dans une cachette en pleine jungle à Trang le 8 novembre, le prisonnier en fuite, accompagné de gardes du corps armés, a réussi à s’échapper après un échange de tirs avec la police.

Plus tôt ce mois-ci, le procureur provincial de Songkhla a déposé une plainte auprès de la police de la ville après avoir reçu une lettre de menace de la part d’un ami de Chaowalit, dont l’identité n’avait pas été révélée.

La lettre, datée du 27 octobre, demandait au procureur de restituer l’argent à Chaowalit, le menaçant ainsi que sa famille s’il refusait. Le message contenait le mot « mourir » et le dessin d’une arme à feu.

Le procureur a nié connaître personnellement le prisonnier en fuite, ajoutant qu’il avait été muté à Songkhla depuis le Bureau des mineurs de Phatthalung en avril.


Publié

dans

,

par

Étiquettes :