La police de Pattaya se défend après un reportage allemand qui l’accuse de corruption dans un cas de prostitution de mineures

La police de Pattaya a publié lundi une déclaration pour tenter de clarifier les affirmations d’un reportage allemand, affirmant qu’un touriste allemand, qui avait été arrêté pour avoir acheté des services sexuels à une mineure dans un bar de Pattaya en septembre 2022, avait été libéré après avoir prétendument payé un pot-de-vin d’un million de bahts. à la police avant de quitter la Thaïlande.

En réponse à l’accusation formulée dans le documentaire de la DW (Deutsche Welle), la police de Pattaya a déclaré dans son communiqué qu’en septembre 2022, des responsables de la police et de l’administration locale ont fait une descente au bar Cobra dans le district de Bang Lamung (en fait, à Pattaya, pas très loin du commissariat) afin d’enquêter sur des services sexuels pratiqués par des mineures.

La propriétaire du bar, une Thaïlandaise identifiée comme Ornthana Yothee, 42 ans, et son partenaire britannique, ont été arrêtés et accusés de proxénétisme.

La police a élargi son enquête et affirme qu’un client allemand avait l’habitude d’acheter des services sexuels à une employée mineure du bar. Ils l’ont arrêté dans un hôtel du district de Bang Lamung (comprendre Pattaya).

Deux jours plus tard, le suspect allemand a été conduit au tribunal de Pattaya pour que sa détention soit prolongée en vue d’un nouvel interrogatoire. Le suspect a alors demandé une libération sous caution et la demande a été accordée par le tribunal à condition de se présenter au tribunal le 14 novembre, faute de quoi sa caution de 500 000 bahts serait confisquée.

Le 7 novembre, le suspect allemand a quitté la Thaïlande par avion.

Le lieutenant-général Somprasong Yentuam, commissaire du bureau de police provincial de la région 2, a déclaré qu’il avait ordonné une enquête sur les allégations de corruption formulées dans le documentaire.

Il a ajouté que, puisque plusieurs organismes chargés de l’application des lois étaient impliqués dans l’affaire, la police tenterait de découvrir quelle agence était responsable.

La déclaration de la police ne mentionne pas spécifiquement le pot de vin d’un million de bahts, ni si la « caution » de 500 000 bahts en faisait partie.

Le reportage de DW est censuré en Thaïlande mais peut être vu en anglais en passant par un VPN.

DW semble faire référence à cette affaire :

Au Cobra Beer Bar de Pattaya M. Michael, un Britannique, et M. Jens, un Allemand, avaient payé 2 000 bahts pour des relations sexuelles avec des jeunes filles de 14 et 15 ans.

La propriétaire du bar prenaient une commission de 500 bahts.

Les deux hommes ont été arrêtés. La propriétaire du bar Ornthana, 43 ans, a également été arrêtée.

Les noms de dix filles mineures ont été trouvés sur les factures.

Ornthana fait face à des accusations de trafic d’êtres humains.


Publié

dans

par

Étiquettes :