La consommation de sucre des Thaïlandais passe de 27 cuillères par jour à 23. Cela reste beaucoup beaucoup trop.

Les Thaïlandais consomment environ 23 cuillères à café de sucre par jour, ce qui est près de quatre fois supérieur à la norme de consommation de sucre, selon la Fondation locale pour la santé (ThaiHealth).

L’apport recommandé par l’Organisation mondiale de la santé est de six cuillères à café par jour.

Pairoj Saonuam, de ThaiHealth, a déclaré dimanche que la consommation excessive de sucre était l’une des principales causes de crises cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux, de cancers et de diabète chez les Thaïlandais.

La majeure partie de ce sucre provient de boissons sucrées, a-t-il déclaré, affirmant que les fabricants de boissons sucrées devraient réduire la quantité de sucre dans leurs boissons.

M. Pairoj a ajouté que ThaiHealth a travaillé avec d’autres organisations, notamment le Département des accises, le ministère des Finances et le ministère de la Santé publique, pour améliorer la situation en prélevant une taxe sur le sucre en vertu de la loi sur les accises de 2017 concernant les boissons contenant un excès de sucre.

Il a déclaré qu’une taxe sur les boissons sucrées avait entraîné une augmentation de 35 % de la vente des boissons à faible teneur en sucre et une réduction de la consommation globale de sucre à 23 cuillères à café par jour.

En outre, les données du Bureau de la canne à sucre montrent que la consommation de sucre est passée de 27 cuillères à café par jour en 2017 à 23 cuillères à café par personne et par jour en 2021.

La structure modifiée des droits d’accise sur les boissons est entrée en vigueur en 2017 et classe les niveaux de teneur en sucre des boissons par 100 millilitres.

En dessous de six grammes, la teneur en sucre est exonérée de taxe, tandis qu’une teneur en sucre de 6 à 8 g a été taxée à 30 satang par litre, 8 à 10 g (un baht), 10 à 14 g (trois bahts), 14 à 18 g et plus de 18 g (cinq bahts) par litre.

Selon les historiens, le goût des citoyens thaïlandais a été artificiellement modifié dans les années 1960 – 1980. A cette époque, une surproduction de canne à sucre a incité le gouvernement à suggérer aux cuisiniers de rue d’ajouter des quantités de sucre astronomiques aux plats et boissons thaïs entraînant une véritable addiction de la population. On sait que le sucre est bien plus addictif que la cocaïne.


Publié

dans

par

Étiquettes :